La rhinoplastie existe sous deux aspects : la rhinoplastie chirurgicale et la rhinoplastie médicale.

La différence réside dans l’indication.

– La rhinoplastie médicale consiste à injecter des produits de comblement type acide hyaluronique pour corriger instantanément l’aspect d’un nez sans anesthésie et sans douleur. Cette intervention est utilisée lorsqu’il faut corriger des irrégularités minimes telles que : creux, bosse, asymétrie et remonter ou projeter la pointe du nez.

Dans ces cas, la rhinoplastie sans chirurgie est une technique d’augmentation qui évite de faire une greffe de cartilage lorsque celle-ci n’est pas nécessaire.

– Concernant la rhinoplastie chirurgicale, j’insiste sur l’importance de l’approche psychologique du patient et également sur l’analyse esthétique pour obtenir une amélioration morphologique des plus naturelles, en parfaite harmonie avec l’ensemble du visage et la personnalité du sujet. 

J’utilise volontiers la photo 3D pour expliquer au patient ce qu’il est possible de faire.

Par ailleurs , le patient peut m’exprimer ses idées sur le morphing 3D: très utile pour se comprendre et convenir  du projet final.

Lire la suite

L’art de la consultation esthétique et de l’écoute

Le Docteur Hervé Raspaldo et son équipe vous accueillent au cabinet IMADERM de Genève pour répondre à toutes vos questions.
L’écoute est un élément clé de la consultation esthétique, déterminante pour bien cerner les besoins du patient, mais aussi pour le rassurer.

Tout traitement débute par une séance de morphing 3D, ou simulation 3D, qui va permettre d’analyser le visage en détail afin de déterminer le meilleur traitement.

En savoir plus sur la consultation esthétique à Genève.

Lire la suite

En médecine esthétique, il existe deux directions principales : la chirurgie plastique et la cosmétologie. Il n’y a pas si longtemps, seule l’intervention chirurgicale offrait la possibilité de rajeunir et de changer d’apparence. Cependant, avec l’apparition des techniques modernes, les méthodes d’injection sont apparues, et la cosmétologie a atteint un niveau sans précédent permettant d’améliorer son apparence sans chirurgie. Que préfèrent les patients aujourd’hui: chirurgie plastique ou méthodes d’injection? Le Docteur Hervé Raspaldo y répond.

Les méthodes non chirurgicales sont-elles plus populaires que la chirurgie plastique?

Selon les statistiques, la popularité de la chirurgie plastique a augmenté de 3 à 6%, mais par rapport aux injections (acide hyaluronique ou toxine botulique), dont la popularité a augmenté de 22 à 23%, ce n’est pas trop. Ce que je constate, c’est que je fais maintenant plus d’injections pour les patients, en particulier avec ma méthode FaceSculpture® (approche globale). Je fais aussi plus d’injection de la tempe, du nez et du menton. Ces méthodes nécessitent moins de temps et elles causent moins de douleur.
Mais au bout de quelques temps, les gens comprennent qu’ils doivent procéder à des injections de toxine botulique tous les six mois. Ils réalisent que lorsqu’ils ont l’affaissement de la paupière, des sourcils ou du cou, ils doivent subir une intervention chirurgicale. Je montre à mes patients tous les problèmes qu’ils rencontrent sur l’image 3D, et ce que nous pouvons faire – et cela augmente les interventions de chirurgie plastique. Et c’est incroyable car il y a quelques années, nous avions peur que la chirurgie plastique disparaisse. Maintenant, nous savons que plus d’injections signifient plus de patients – et plus de chirurgie plastique.
Je vois chaque mois certains de mes patients réguliers ou de longue durée qui viennent demander une intervention chirurgicale: lifting facial endoscopique, rhinoplastie non traumatique, blépharoplastie invasive minimale.

Que pensez-vous des boosters de peau ?

Je pense que c’est génial, mais ce n’est pas un traitement à faire de manière isolée. C’est  complémentaire à la toxine botulique, aux produits de comblement et à la chirurgie. Travailler sur une bonne peau est préférable qu’une une peau rugueuse, fine ou très sèche. Les Skin Boosters fonctionnent, mais tout dépend du produit. Pour certains d’entre eux, vous devrez injecter chaque semaine, d’autres tous les mois ou tous les 3 mois. Il y a beaucoup de marques sur le marché, donc mon choix du booster dépend de la peau du patient. Dans le passé, nous pensions que les boosters sont comme la crème pour le visage, mais maintenant nous comprenons que ce n’est pas le cas. C’est une hydratation très profonde de la peau.

Article paru sur le site ESTET PORTAL.COM
(https://estet-portal.com/doctor/blog/plasticheskaya-hirurgiya-ili-inekcii-kakie-metody-segodnya-bolee-populyarny)

Lire la suite

Nous voyons ici la 1ère partie du déroulement d’une rhinoplastie : la consultation.
La consultation a pour but de comprendre les motivations du patient et de lui expliquer le déroulement de l’intervention.
Nous réalisons également une simulation (morphing) qui ouvre la discussion et permet de mieux comprendre la demande et les attentes de la patiente et les possibilités réalistes du résultat.

Lire la suite

Nous voyons ici la 2nde partie du déroulement d’une rhinoplastie : l’intervention chirurgicale.

Nous allons corriger la bosse du nez de notre patiente, en adoucir la pointe et ameliorer son alignement de profil.
La cryothérapie, pratiquée avant et après l’intervention, permet d’éviter les gonflements.

Lire la suite

Nous voyons ici la 3ème partie du déroulement d’une rhinoplastie : le résultat.

Nous procédons dans cette vidéo à l’ablation de l’attelle après une rhinoplastie chirurgicale esthétique , ayant eu lieu 6 jours plus tôt. La pointe est affinée et plus élégante . La bosse du nez a disparu et le profil est parfaitement aligné, tout en conservant un résultat très naturel. On remarque qu’il y a très peu d’œdème ou de bleus. Ce qui permet une reprise des activités et une vie sociale très rapide .

Lire la suite

Le nouveau livre « Life in plastic », sur la chirurgie esthétique, de mon grand ami et co-leader d’opinion mondial le Dr Woffle Wu (Singapour), est devenu best-seller en quelques semaines, je tenais donc à lui rendre hommage !

Comme cité dans le magazine « Straits Times Press », il raconte son enfance à Londres et son métier de Docteur à Singapour et il vous emmène dans son monde fascinant.

Lire la suite