Accueil / Actualités / La rhinoplastie : nez à nez avec soi-même

La rhinoplastie : nez à nez avec soi-même

chirurgie nez rhinoplastie geneve

Chirurgie du nez : la rhinoplastie corrective

Cet article, rédigé par le Docteur Raspaldo et paru sur le site www.imaderm.ch, nous explique en détail la rhinoplastie. Corriger le nez fait en effet partie des demandes courantes chez nos patients. De Cléopâtre à Jennifer Aniston en passant par Cyrano de Bergerac, le nez et son esthétique déclenchent les passions sans coup férir. Que n’a-t-on pas dit à propos de ce cap, cette péninsule ! Le Dr Hervé Raspaldo, chirurgien spécialiste du visage et du cou chez Imaderm nous révèle tout ce que nous avons toujours voulu savoir sur la rhinoplastie sans jamais avoir osé le demander.

Dr Raspaldo, lorsque l’on souhaite légèrement modifier ou carrément changer la forme de son nez, quelles sont les techniques à envisager et commet s’opère le choix ?
La distinction se fait entre deux types de traitements : le premier d’ordre chirurgical, le second d’ordre médical. Grâce à l’apport de la technologie en trois dimensions développée spécifiquement pour le visage, on peut déterminer plus aisément la meilleure option. Par exemple, en faisant tournant l’image du visage  en 3D sur elle-même, on peut observer précisément la hauteur de la bosse du nez. Si cette dernière est trop grande, c’est-à-dire que la ligne naso-frontale est trop haute (ou le nez trop long), nous ne pouvons pas envisager d’injection, au risque de remplir l’angle naso-frontal jusqu’en haut des sourcils et façonner un nez trop aquilin ou similaire aux personnages du film Avatar. En cas de nez plat et large, la 3D déterminera s’il est possible de créer l’illusion d’un nez plus fin de face grâce aux injections en recréant une arête nasale plus vive, mieux dessinée. Mais si le nez est trop large, en particulier la pointe, les injections ne permettront pas de le faire paraître plus petit et dans ce cas une chirurgie sera plus indiquée.

En cas de rhinoplastie médicale, quels sont les avantages ?
L’avantage majeur réside dans la simplicité du traitement, sans recours au bloc opératoire, ni à une anesthésie. D’autre part, on peut répéter l’intervention puisque l’acide hyaluronique est un produit résorbable. La durée de l’effet liftant varie de 12 à 18 mois selon le gel et la dose utilisés. Avec le temps, les résultats s’améliorent toujours grâce, entre autres, à la production de collagène et de fibroblastes naturels. Enfin, et c’est essentiel pour nos patients, ceci constitue une première étape, un premier pas, souvent utile quand on a peur de la chirurgie et qu’on tarde à passer le cap. Précisons qu’après injection on pourra toujours, si souhaité, être opérer par la suite d’une rhinoplastie chirurgicale.

Comment se déroule le traitement ?
J’ai développé une technique baptisée Eiffel tower Nose-Lift® en référence bien sûr à la Tour Eiffel. Cette technique consiste à observer et redessiner la pointe du nez, avant toute chose, en remplissant par injection l’angle naso-labial (de profil, c’est l’angle entre le nez et la lèvre). Chez une femme, cet angle mesure entre 100° et 110° d’ouverture. À partir de 90°, on appelle la « pointe tombante ». Raison pour laquelle, nous injectons de l’acide hyaluronique au niveau de la base nasale qui correspond au « premier étage » de la tour Eiffel. Le nez ainsi soutenu, il devient possible de trouver, pas-à-pas,  étage par étage, la position idéale de  la pointe en injectant les autres étapes, selon les besoins. De cette manière, nous obtenons un profil harmonieux, en concordance avec le front, le menton et la lèvre. Indolore, cette intervention se pratique au cabinet médical, sans traumatisme, ni éviction sociale. Et sur le plan financier les tarifs sont moins élevés qu’une rhinoplastie chirurgicale.

Qu’en est-il des rhinoplasties chirurgicales justement ?
Celles-ci se déroulent en clinique, dans un bloc opératoire. Il existe actuellement deux techniques. La première dite « naturelle » dure 1 heure en moyenne et ne laisse aucune cicatrice visible. Lors de cette intervention, réalisée en ambulatoire, nous opérons à l’intérieur des narines. Cette méthode permet d’améliorer les défauts du nez et d’obtenir un résultat naturel, harmonieux et artistique, parfaitement adapté au visage. C’est une technique souple, qui nécessite une excellente connaissance de l’anatomie à travers la peau, sans avoir besoin « d‘ouvrir le nez » pour analyser et comprendre les défauts du nez (os et cartilages). Le secret consiste à bien imaginer les structures sous la peau et visualiser les corrections à faire pour obtenir un résultat le plus harmonieux possible, sans être délabrant.

J’ai, d’autre part,  la chance d’avoir pu pratiquer de très nombreuses opérations spécifiques qu’on appelle « rhinoplastie ethnique » sur des nez africains, asiatiques, indiens ou du Moyen-Orient. J’ai ainsi développé une technique spécifique,  publiée il y a plusieurs années à la société française de chirurgie plastique et esthétique, idéale en cas de nez très évasé, aplati, avec de larges narines notamment. Par ailleurs, connaître les spécificités physiques et culturelles et les canons de beauté de chacun est déterminant, ce qui est indispensable pour comprendre et  s’adapter aux origines et au milieu culturel du patient.

Un deuxième type d’intervention, très ancienne, revisitée dans les années 1990, est aussi envisageable. Réalisée par voie externe avec cicatrice, elle consiste à découvrir tout le nez. Ensuite, le chirurgien enlève du cartilage et procède à des greffes pour soutenir le nez. Les conséquences post-opératoires sont plus importantes qu’après la rhinoplastie « naturelle » et l’intervention dure 2 à 4 heures. Cette technique  s’emploie surtout en cas de bec-de-lièvre, de nez multi-opéré ou très accidenté. Elle est tendance dans certains pays,  mais il ne faut pas la prendre à la légère, car ses conséquences sont lourdes. Idéalement, il est recommandé si possible de favoriser la méthode « naturelle » moins traumatisante et plus souple au niveau de résultat.  

La rhinoplastie fait partie des opérations de chirurgie esthétique à Genève, ainsi que d’autres traitements : blépharoplastie, lifting, injections d’acide hyalronique, lip lift, etc.

Envie d'en savoir plus?

Besoin de prendre un rendez-vous ?