Accueil / Actualités / Les stigmates de l’âge ne sont plus une fatalité

Les stigmates de l’âge ne sont plus une fatalité

Actualités

Les stigmates de l’âge ne sont plus une fatalité

Les stigmates de l’âge ne sont plus une fatalité grâce à des techniques maitrisées, plébiscitées et reconnues dont le #ChicLift en fait partie.

Ce regard des 20 ans est envié, il parait donc logique que de nombreuses patientes consultent avec comme idée d’agir sur leur regard fané.

Encore plus légitime lorsque le regard est situé au coeur de l’âme, son reflet même.

Les nouvelles techniques et produits injectables ont conduit à une approche globale pour le traitement des signes de vieillissement. Cependant, peu de documentation publiée sur les procédures impliquées dans cette approche et, actuellement, aucune recommandation validée n’existe.

J’ai donc voulu fournir un guide détaillé et pratique de la restauration du volume de la partie médiane du visage et du rajeunissement de la zone du regard sur la base de recommandations de consensus d’experts à l’heure ou les actes de chirurgies esthétique sont en déclins par rapport aux actes non invatifs comme les injections en font parties.

La conclusion ?

La combinaison de traitement, en combinant par exemple injections de botulinum toxin, d’Acide Hyaluronique et de produits volumateurs apportent indéniablement un embellissement et un rajeunissement optimal de cette zone.

Les injections de toxine botulique ( botulinum toxin ) ont 35 ans de recul et, entre de bonnes mains, ne présentent strictement aucun danger. Si on décontracte les muscles du contour des yeux avec des injections de toxine à faible dose, on ne change pas l’expression du regard mais on prévient, le plus longtemps possible, les contractions à l’origine des rides.

N’oubliez pas que chaque regard a sa propre morphologie et ses caractéristiques qui lui donnent sa personnalité et son charme.

Un dernier point, saviez-vous que les chercheurs ont déclaré que la structure de l’œil et la personnalité pourraient être liés car les séquences des gènes responsables de l’iris contribuent également au développement du lobe frontal du cerveau, qui est la carte mère de la personnalité ?
Cela est une autre histoire…

Envie d'en savoir plus?

Besoin de prendre un rendez-vous ?