Du 2 au 4 avril prochain, se tiendra le 18ème congrès de Monaco sur la médecine esthétique et anti-âge. C’est l’occasion de nous intéresser au phénomène grandissant des Milléniaux.

Le terme « millénial », ou encore « génération Y », se réfère aux personnes dans les années 80 et 90, diplômées de l’enseignement supérieur, très connectées, engagées et sensibles aux enjeux environnementaux. Dans le monde de la chirurgie esthétique, les milléniaux sont de plus en plus en demande de traitements d’embellissement, de transformation et de contouring. 

C’est justement l’objet du prochain congrès de Monaco, dont le sujet principal est :
« Apprenez à connaître les Milléniaux, patients de la génération Y : du remodelage du visage à l’amélioration de la qualité de la peau ».

Ce congrès abordera un certain nombre de sujets, au travers du programme suivant, auquel je participe sur le thème du nez et de la rhinoplastie médicale :

  • Les Milléniaux, qui sont-ils ?
  • L’anatomie et l’harmonie du profil idéal à l’ère des réseaux sociaux
  • Le remodelage du visage, traitement le plus demandé chez les Milléniaux
  • Le nez parfait (Dr Raspaldo)
  • Démonstration de Jawline Contouring
  • A la recherche d’une peau parfaite
  • Démonstration de Nose Lift (Dr Raspaldo)

 

Un congrès qui s’annonce prometteur et plein de conseils et astuces !

En savoir plus sur la rhinoplastie médicale en Suisse.
En savoir plus sur le jawline contouring à Genève.

Lire la suite

Ce vendredi 7/02/20, nous allons célébrer à Nice les 80 ans du Professeur François Demard, dont la brillante carrière force le respect.

Ancien titulaire de la chaire d‘orl et de chirurgie cervico-maxillo-faciale à l’université de Nice, il a été mon premier professeur de chirurgie, mon premier patron universitaire et un des grands hommes à suivre.

Le Pr. Demard a dirigé le centre Antoine Lacassagne de Nice entre 1985 et 1996, et a été à l’origine de la création de l’Institut Universitaire de la Face et du Cou. Ce service est devenu, plus tard, le 1er service en France spécialisé en Chirurgie Face et Cou. François Demard a reçu en 2018 les insignes de la Légion d’Honneur.

 C’est grâce à lui que j’ai décidé en 1978 de m’orienter vers la carrière de chirurgien. Laissez-moi vous raconter l’anecdote et la naissance d’une passion !

« Lors d’un des innombrables cours magistraux dispensés, à l’époque, en première année de médecine, nous attendions fiévreusement un cours d’Anatomie Tête et Cou. Plus de 900 étudiants garnissaient les bancs de la faculté de médecine de Nice dans le grand amphithéâtre, avenue de Vallombrose, dans un chahut indescriptible. Point de tablette en ces temps immémoriaux, points de smartphone, ni même d’ordi portable. Cahier, stylo, oreilles, grandes gueules et cerveaux grand-ouverts !

Dès l’entrée du Professeur François Demard, soudain le silence. Un silence de respect, d’admiration devant sa prestance et son élégance.

Le cours se déroule alors de manière fluide , claire, lumineuse : les os du crâne et de la colonne vertébrale, les muscles de la face et du cou, les vaisseaux et les nerfs incroyables de complexité, nous apparaissent simples et évidents.

Tout cela illustré par des dessins précis, réalisés avec des craies de couleur, sur un immense double tableau noir de 2 mètres de haut pour 10m de large, sans la moindre hésitation, ni la moindre correction : un chef d’œuvre pictural et anatomique se dévoile à nos yeux de jeunes étudiants.

Le tout dans une bonne humeur communicatrice, une faconde et une belle facilité oratoire . Résultat :

  • l’Anatomie complexe de la Tête et du Cou devient une passion à explorer et devient une évidence pour la suite de ma carrière : je serais chirurgien… comme ce monsieur.
  • ma voie est en train de se tracer , pour suivre les pas de ce grand homme, sans que je le saches encore. »
Pr. Demard pendant un cours magistral
La classe et l’élégance du Pr. Demard
Pr. Demard chirurgien
Mimétisme des gestes…
Dr Raspaldo qui imite le Pr. Demard
Mimétisme des gestes…

J’ai effectivement suivi cette voie quelques années plus tard, en 1984, après la réussite à mon concours d’internat. Une fois mon diplôme d’interne en chirurgie spécialisée en poche, j’ai naturellement effectué mon premier choix d’internat en chirurgie dans son service en 1984 ; puis 5 années de formation. Le Pr. Demard m’a ensuite nommé son Chef de Clinique-assistant des hôpitaux entre 1989 et 1991 dans son service de chirurgie de la Face et du cou à Nice.

Je suis très heureux d’assister, avec mes collègues et amis, tous ses anciens élèves, à la célébration d’anniversaire de ce grand Monsieur.

Dr Hervé Raspaldo.

pr. demard et dr. Raspaldo
Pr. Demard lors de ma soutenance de thèse en oct. 1998
pr. Demard avec d'autres professeurs
Prs. Demard, Argenson, Santini, Raspaldo et Dujardin
dr raspaldo en chirurgie avec le pr. Demard
Dr. Raspaldo au bloc avec le Pr. Demard en 1985
Collègues Chirurgiens Face et Cou en 1991 : Drs Kestemont, Dassonville, Raspaldo, Demard, Serra Vaille

Suite à cette publication, le Pr. Demard m’a fait part de sa réaction, qui m’a touchée sincèrement :

Cher Hervé,

Dire que j’ai eu un très grand plaisir à te revoir à cette occasion est bien faible et nous renvoie à une amitié et une collaboration confiante de plusieurs décennies.
Bravo pour cette nouvelle vie à Genève et merci pour cette superbe mais bien trop élogieuse évocation du passé qui nous rassemble affectueusement.

A très bientôt, mon Hervé

François Demard

Lire la suite

Chers lectrices et lecteurs,

Je souhaite par ce billet rendre un hommage personnel au Docteur Guy Jost, qui nous a quitté le 16 janvier 2020, à l’âge de 93 ans.

Il a été un mentor pour plusieurs générations de chirurgiens français et étrangers.

Quelques mots sur le Dr. Guy Jost

Né en 1927, ce chirurgien français, de formation en chirurgie ORL et cervico-faciale, fût mondialement connu dans les années 70-80 comme l’un des pionniers de la chirurgie plastique de la face et du cou, notamment de la chirurgie esthétique du nez et le lifting cervico-facial.

Il a ardemment participé au développement et à la reconnaissance de la chirurgie esthétique faciale et fût président de la SoFCPRE (Société Française de Chirurgie Plastique, Reconstructrice et Esthétique) en 1981.

Son esprit original et incisif se remarquait déjà alors qu’il était interne du Dr Redon, en inventant le drain aspiratif, si utile dans les suites des liftings.

Longtemps chef de service à l’hôpital Lariboisière à Paris, il se consacra à la chirurgie plastique et notamment à la chirurgie esthétique du nez, qu’il a méthodiquement modernisée. Il publia, en effet, une nouvelle procédure permettant de modifier le nez dans tous ses paramètres par des incisions internes et invisibles. Ce qui respecte tous les tissus et en outre l’intégrité de la muqueuse pour une meilleure respiration. Il développe alors  la rhinoseptoplastie extra-muqueuse.

Il a écrit et co-écrit plusieurs ouvrages tels que « l’Atlas de chirurgie esthétique » en 1975, « Chirurgie plastique et esthétique » en 1990, « Histoire de la chirurgie plastique » en 2003 ou encore « Annales de chirurgie plastique et esthétique » en 2004.

Mon expérience personnelle avec le Dr. Guy Jost

C’était un vrai personnage. Entre les années 70 et 90, il était de tous les colloques, de tous les congrès internationaux. Sa voix portait, forte et grave. Et ses idées forçaient le respect des chirurgiens américains, ce qui n’était pas chose facile.

Le Dr. Jost était craint et respecté.

En décembre 1988, j’ai pu participer à ma première grande conférence mondiale de l’International Society of Asthetic Plastic Surgery à Paris.

Le Dr. Guy Jost en était le Président. C’était, alors, mon tout 1er cours sur la rhinoplastie : impressionnant.

En septembre 1993, toujours à Paris, j’ai eu l’honneur de présenter ma recherche sur le sujet du « Lifting cervico-facial profond : évaluation anatomique». C’était une conférence donnée à la Cité des Sciences et de l’Industrie, sous la présidence du Dr. Guy Jost.

A l’époque, c’était une épreuve et un honneur que de pouvoir franchir les portes de congrès internationaux de ce genre, de pouvoir montrer ses techniques, et de pouvoir échanger avec les meilleurs chirurgiens esthétiques du monde.

Je pratique, encore aujourd’hui, sa technique de rhinoplastie sans cicatrice visible, ainsi que ses liftings avec remise en tension des muscles.

C’est un grand monsieur qui nous a quitté aujourd’hui et qui aura marqué l’histoire de notre profession.

Mes hommages les plus sincères,

Dr Hervé Raspaldo

Lire la suite